Quelle est la meilleure façon de visiter le Machu Picchu tout en limitant son empreinte écologique?

25 avril 2024

Dans un monde où la préservation de l’environnement prend une place de plus en plus importante dans nos vies, il est essentiel de réconcilier nos envies de voyage et notre respect pour la planète. Destination de choix pour les amoureux de l’histoire et de la découverte, le Machu Picchu au Pérou, est un lieu qui allie merveilleusement bien les deux. Mais comment peut-on visiter ce site incroyable tout en y laissant le moins d’impact possible? On vous guide à travers les différentes options disponibles.

Le trek du Chemin Inca : Une aventure respectueuse de l’environnement

Le Chemin Inca est probablement l’option la plus connue pour se rendre au Machu Picchu. Ce parcours de plusieurs jours à travers les montagnes est une expérience incroyable, d’une grande richesse tant historique que paysagère. C’est aussi un moyen de limiter son empreinte écologique. En optant pour ce type de voyage, vous privilégiez une approche douce, respectueuse de l’environnement. De plus, vous contribuez à la préservation du patrimoine historique des Incas.

A voir aussi : Où participer à des vendanges traditionnelles dans la vallée du Douro, Portugal?

Voyager en train jusqu’à Aguas Calientes

Si le trek n’est pas votre tasse de thé ou que vous n’avez pas le temps, alors le train est une alternative intéressante. En effet, à partir de Cusco (ou Cuzco), vous pouvez prendre le train jusqu’à Aguas Calientes, la petite ville située au pied du Machu Picchu. Cette option est également respectueuse de l’environnement, car elle limite l’utilisation de véhicules polluants. De plus, le voyage en train offre également une belle occasion de découvrir les paysages époustouflants du Pérou.

Visiter le site avec un guide local

Une fois arrivé à Aguas Calientes, la dernière étape est la visite du Machu Picchu. Pour limiter votre impact sur le site, il est préférable de le faire avec un guide local. En effet, les guides connaissent parfaitement le site et peuvent vous aider à respecter les règles mises en place pour sa préservation. De plus, en optant pour un guide local, vous contribuez également à l’économie locale.

A lire en complément : Quels sont les plus beaux parcs naturels à visiter à Madagascar tout en préservant la biodiversité?

Les élections de visite pour limiter son empreinte écologique

En tant que visiteur, vous avez également un rôle à jouer dans la préservation du Machu Picchu. Les élections que vous faites pendant votre visite peuvent avoir un impact significatif. Par exemple, il est recommandé de ne pas laisser de déchets sur le site, de respecter les sentiers délimités et de ne pas déranger la faune locale. De plus, il est préférable de choisir des produits locaux pour vos repas ou vos souvenirs, afin de soutenir l’économie locale et de limiter l’empreinte carbone associée au transport de ces produits.

Quel est le prix d’une visite éco-responsable du Machu Picchu?

Comme pour tout voyage, le prix d’une visite au Machu Picchu dépend de nombreux facteurs, notamment de la manière dont vous choisissez de vous y rendre et des options que vous choisissez sur place. En général, une visite éco-responsable du Machu Picchu coûtera plus cher qu’une visite classique. Cependant, il est important de garder à l’esprit que ce coût supplémentaire est un investissement dans la préservation de ce site incroyable pour les générations futures.

Les alternatives de trek pour visiter le Machu Picchu

Si vous êtes en quête d’aventure et de respect environnemental, plusieurs alternatives au célèbre Chemin Inca s’offrent à vous. L’une d’elles est le trek Choquequirao. Ce dernier, moins fréquenté, vous permettra de découvrir un autre site inca tout aussi impressionnant que le Machu Picchu, et d’arriver par la suite à Aguas Calientes. Ceci est un moyen de limiter le nombre de visiteurs sur le Chemin Inca, dont l’affluence peut parfois nuire à la préservation du site.

L’option de Santa Teresa est également populaire parmi les voyageurs souhaitant éviter la foule. Ce trek offre une expérience plus douce, avec moins de dénivelé, et une arrivée à Machu Pichu par l’arrière pays. Cette alternative permet une approche plus lente et donc plus respectueuse de l’environnement.

Enfin, pour les plus aventureux, l’ascension du Huayna Picchu ou de la Montaña Machu Picchu propose une découverte panoramique du site inca. Attention, ces deux ascensions requièrent une bonne condition physique, mais sont une occasion incroyable de voir le Machu Picchu sous un autre angle, tout en respectant le site et son environnement.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que les chemins de trek sont des lieux de patrimoine mondial. Il est donc essentiel de respecter les sentiers, de ne pas laisser de déchets et de rester discret pour préserver la faune et la flore locales.

Planifier son voyage au Pérou en temps de saison des pluies

La saison des pluies au Pérou, de novembre à mars, peut être un obstacle pour visiter le Machu Picchu. Cependant, il est possible de planifier son voyage de manière à minimiser son impact environnemental, tout en profitant pleinement de son séjour.

Tout d’abord, il est recommandé de réserver votre billet pour le Machu Picchu plusieurs mois à l’avance, surtout si vous prévoyez de faire un trek ou de visiter d’autres sites tels que le Huayna Picchu. En effet, le nombre de visiteurs est limité chaque jour pour préserver le site. En réservant à l’avance, vous vous assurez de pouvoir visiter le site sans contribuer à sa surfréquentation.

Ensuite, privilégiez les moyens de transport respectueux de l’environnement. Par exemple, si vous voyagez depuis Cusco, vous pouvez prendre le train pour Aguas Calientes, puis prendre un bus ou marcher jusqu’au Machu Picchu. Vous éviterez ainsi de contribuer aux émissions de gaz à effet de serre des véhicules privés.

Enfin, pendant la saison des pluies, il est particulièrement important de respecter les sentiers, car l’érosion peut être un problème. Ne vous aventurez pas hors des sentiers balisés, et faites preuve de prudence lors de vos déplacements.

Conclusion

Visiter le Machu Picchu est une expérience inoubliable, mais il est important de le faire de manière responsable. Que vous optiez pour le Chemin Inca, un autre trek, le train pour Aguas Calientes ou une combinaison de ces options, vous pouvez minimiser votre empreinte écologique tout en profitant pleinement de votre voyage au Pérou. N’oubliez pas que chaque action compte, de la préparation de votre voyage à vos choix sur place. Respecter le Machu Picchu, c’est aussi respecter la richesse culturelle et naturelle du Pérou, un pays qui a tant à offrir aux voyageurs en quête d’aventure et de découverte.